• TECHNOLOGIE

    http://www.macsoft-firmware.com/images/satelite4.jpg

     

    Partie 1 technologie nocive

    http://www.ulb.ac.be/project/semper/Belgique/Nocif.jpg

     

     

    Les portable,wifi

    sont 'ils dangereux pour la santé?

    onde magnétique

    http://www.ac-grenoble.fr/college/lamartine.cremieu/IMG/gif_portable_interdit.gif

     

    OGM

    Danger pour la santé et pour la biodiversité

     

    Les OGM

     

    http://www.local.attac.org/attac39/uploads/Actions/logo-OGM.jpg

     

    vaccin danger

    aluminium et vaccins = grand danger

    http://media.lalsace.fr/imagesJournal/230797vaccin%20hepatite.jpg

     

    le fluor très toxique

    LE FLUOR

     

    http://www.ctp.be/ednti.gif

     

    Les additifs alimentaires très dangereux ils nous empoisonnent

     

    Les additifs danger toxique

     

    http://admin.proxi-business.com/uploads/BIOCOOP_TOUTELABIO/PHOTO1/9782911/806698.jpg

     

    ASPARTAME DANGER

     

    http://www.aspartamesafety.com/NoSign.gif

     

    Le plombage dentaire trés toxique

    Le mercure dans les plombages

    http://www.carevox.fr/IMG/jpg/plombage1.jpg

     

    le projet HAARP

     HAARP

    http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/8/86/HAARP_site.jpg/450px-HAARP_site.jpg

     

    les technologies alternatives ou traitement alternatif

     

    http://www.reiki-shamballa.izispot.com/image-031.jpg

     

    La vitamine C des ORANGEs AIDE A GUERrir LE CANCER

    Vitamine C dans le traitement des cancer

     


    http://jlhuss.blog.lemonde.fr/files/2007/10/t-orange_1.1191260773.jpg

     

    MOTEUR A EAU

     

    moteur à eau

     

    http://cache.gizmodo.com/assets/resources/2007/09/normal_3821428_water_fire-www-fakyoo-com-1.jpg


    1 commentaire
  • Chine pyramide de métal

     

     

    Sur la rive sud d'un lac salé, on a découvert une pyramide en métal qui aurait 50 à 60 mètres de hauteur. En face de cette structure se trouvent trois grottes dont les entrées sont triangulaires. Les deux plus petites de ces cavités se sont effondrées, mais la plus grande, celle du centre, est toujours accessible. A l'intérieur, un bout de tuyau de 40 cm, fendu en deux, gît sur le sol. Un autre tuyau, de couleur rouille, est enfoui dans le sol et seule l'extrémité est visible.

    A l'extérieur de la grotte, des demi tuyaux, des morceaux de métal et des pierres de formes bizarres sont eparpillés sur la rive sud du lac. Certains tuyaux plongent en partie dans l'eau. On ignore ce qu'il peut y avoir dans les profondeurs de l'eau salée.

    Si ce site avait été découvert dans le voisinage d'une zone urbaine chinoise, l'affaire se résumerait à une question de pollution industrielle et son impact sur l'environnement fragile. Mais cela se trouve au pied d'une montagne appelée Baigong Shan, dans un coin perdu de la province de Quinghai, à 40 km de la ville la plus proche.

    Se pourrait-il qu'on ait là les vestiges d'une ancienne base de lancement extraterrestre, dont on dit qu'elle est vieille de 30.000 à 20 millions d'années, ainsi que l'évoque une spéculation passionnée dans la presse chinoise, de Qin Jianwen, directeur du département publicité du gouvernement local de Delingha, qui déclare : "L'environnement, ici, est inhospitalier, personne n'y réside et certainement pas l'industrie moderne. Il n'y a que quelques bergers nomades au nord des montagnes".

    Ye Zhou, du Lanzhou Morning News, un des premiers journalistes à avoir été sur place, écrit : "Sans avoir vu ces vestiges de vos yeux, vous ne pourriez y croire. Il est difficile de s'en tenir à un discours scientifique lorsque l'on parle de cela. Il n'y a que ces tuyaux en fer de partout... cela fait froid dans le dos".

    Le site fut révélé pour la première fois en 1998 par un groupe de scientifiques américains à la recherche de fossiles de dinosaures. L'équipe avertit le gouvernement local de Delingha de la présence de ces structures, mais cela n'attira pas l'attention avant juin 2002, lorsqu'un journal de Henan publia la nouvelle de la découverte. Depuis leur base, Ye et ses collègues décidèrent de reprendre la nouvelle et de mener leur propre enquête.

    Ils produisirent six rapports détaillant l'expédition et ses découvertes. Selon la Xinhua News Agency, les résultats préliminaires d'analyse des pierres et du métal révèlent que les tuyaux sont constitués de 30% d'oxyde de fer, avec un taux élevé de dioxyde de silicium et d'oxyde de calcium. 8% de la constitution des échantillons sont catégorisés "non identifiables".

    L'ingénieur Liu Shaolin de la fonderie Xitieshan, qui exécuta les analyses, dit que les taux de dioxyde de silicium et d'oxyde de calcium indiquent que les tuyaux ont séjourné dans le site montagneux pendant très longtemps ; encore que son estimation soit nettement inférieure à celle de la théorie des scientifiques US selon laquelle le fer aurait 300.000 ans. Liu estima l'âge à 5000 ans, ce qui est impressionnant tout de même, étant donné que les techniques de fonderie humaines ne remontent qu'à environ 2000 ans.

    Le journaliste Ye, du Lanzhou, dit : "Le gouvernement de Delingha monte l'affaire en attraction touristique. Il y a déjà une signalisation routière indiquant le chemin vers les reliques E.T.  et ils le font annoncer dans les guides touristiques et d'investissement". Les rapport préliminaires étant terminés, des chercheurs de l'Organisation de Recherche Ovni de Beijing préparent une expédition d'enquête plus approfondie, qui doit démarrer fin juillet.

    Wei Yuguand, directeur des projets de Qinghai, qui retourna récemment sur le site, donne de ce qu'il découvrit la description d'un terrain vague : "La région est totalement désertique,  il n'y a pas une créature vivante à moins de 800 km, bien qu'au delà de cette frontière invisible, il y a une riche vie sauvage". Il n'y a aucun moyen de transport et la route est difficile à suivre : une voiture transportant des journalistes de Xinhua, resta embourbée dans le fossé.

    Source : City Weekend, Chine, 18 juillet 2002.

     


    la pyramide de Baigong

     

     


    votre commentaire
  • La cité de Tiahuanaco

    Tiahuanaco se situe près de la rive méridionale du lac Titicaca, en Bolivie. Ses structures principales comprennent une énorme pyramide de terre à degrés, à parement d'andésite taillée (la pyramide Akapana) et une enceinte rectangulaire appelée Kalasasaya, formée en alternance de colonnes de pierres et de blocs rectangulaires.

    Pyramide Akapana                 Kalasasaya

    Sur ce site, les blocs de pierre pèsent jusqu'à 65 tonnes. Ils ne portent aucune marque de burin, de sorte que les moyens utilisés pour les façonner demeurent un mystère. Un examen approfondi des structures révèle l'utilisation d'une technique de construction inhabituelle. Des encoches étaient pratiquées dans les blocs de pierre qui étaient ensuite imbriqués les uns dans les autres, ce qui donnait une résistance suffisante pour supporter des séismes.

    Très récemment encore, les archéologues de la ligne officielle comptaient Tiahuanaco parmi les sites rituels. La cité a été construite comme un port. Elle présente en effet des docks, des quais, des bassins. Mais Tiahuanaco est située à 3900 mètres au-dessus du niveau de la mer et à des kilomètres de l'étendue d'eau la plus proche. Confrontés à un tel mystère, les historiens l'ont résolu en décidant que Tiahuanaco n'avait jamais été habitée. Il s'agissait, selon eux, d'un monument massif élevé à d'anciens dieux, construit comme un port afin que les âmes puissent faire route vers le paradis. Pourquoi les habitants de Tiahuanaco ont-ils construit un port exploitable à 3900 mètres au-dessus du niveau de la mer ? Peut-être parce que ce n'est pas eux qui l'ont construit...

    Vers 1995, de nouvelles découvertes archéologiques ont clairement démontré que Tiahuanaco fut une métropole très animée, mais aussi la capitale d'un empire s'étendant sur de vastes contrées à l'est et au sud de la Bolivie, au nord-ouest de l'Argentine, au nord du Chili et au sud du Pérou.

    L'âge de Tiahuanaco est très controversé. Certains scientifiques prétendent que sa construction a débuté vers 150 avant J.C. et que la cité a continué à s'étendre jusqu'à la fin du premier millénaire de notre ère. D'autres affirment que la cité est beaucoup plus ancienne et existait déjà au second millénaire avant J.C.

    Arthur Posnansky, un archéologue dont les découvertes ont été avalisées par le gouvernement bolivien, et Rolf Müller, un astronome allemand intéressé par le site, sont résolument de cet avis. Posnansky a été le premier à suggérer que l'enceinte de Kalasasaya servait d'observatoire astronomique, thèse maintenant largement partagée par ses pairs. Il a également utilisé cette donnée pour dater le complexe et a obtenu la date stupéfiante de 15.000 ans avant J.C. Le docteur Müller a vérifié ses calculs, et a confirmé que si 15.000 ans avant J.C. était certainement possible, les découvertes astronomiques pouvaient également indiquer 9300 ans avant J.C.

    Bien que ces deux dates dépassent de très loin ce que les archéologues officiels sont prêts à accepter, elles permettraient certainement de comprendre pourquoi Tiahuanaco a été construite comme un port. Il apparaît clairement que le haut plateau sur lequel est bâtie la cité ne s'est élevé au-dessus du niveau de la mer qu'à la fin de la période glaciaire, c'est-à-dire vers 8000 avant J.C. Si Tiahuanaco existait déjà avant cette date, ce qui est plus que probable, elle a sûrement joué le rôle de port.

     

    Source:http://images.google.fr/imgres?imgurl=http://perso.numericable.fr/~luservel/map.gif&imgrefurl=http://perso.numericable.fr/~luservel/archeologieaccueil.htm&h=221&w=320&sz=9&hl=fr&start=8&um=1&usg=__dnbvJFfePPaL85SPkGR9NgLlpko=&tbnid=g5ByWJGHsSrQZM:&tbnh=81&tbnw=118&prev=/images%3Fq%3DPYRAMIDE%2BEN%2BMETAL%2BBaigong%2BShan%26um%3D1%26hl%3Dfr%26client%3Dfirefox-a%26rls%3Dorg.mozilla:fr:official%26hs%3DjS0%26sa%3DN


    votre commentaire
  •   les secrets de la nasa


     

     

     

     

     


    3 commentaires