•  

    la théorie de l'inversement des pôles

     

    il y a plusieurs théories mais comme dit edgar cayce va t'il se passer un inversement des pôles?

    déjà est ce que c'est possible

    dans la théorie de berkeley ont met justement en cause un inversement des pôles

    • Inversions du champ magnétique (lors d'une inversion du champ magnétique terrestre, la Terre n'est plus protégée du rayonnement cosmique; les particules cosmiques ionisées de haute énergie entraînent une augmentation des mutations).

    Le champ magnétique terrestre serait-il en train de s’inverser ?
    Sur les 150 dernières années, l’intensité de la composante Nord-Sud du champ magnétique a décru de 10%.
    De plus, le pôle nord magnétique a été sérieusement perturbé ces trente dernières années. (Article paru dans Science & Vie N°229)

     


    Champ de lave solidifiée à Hawaï
    En 1906, un physicien français, observe des coulées volcaniques dont les particules sont orientées vers le sud. Il en conclut que cette éruption s’est produite à une époque où le champ magnétique était opposé.
    Nous avons eu confirmation de ces changements dans le passé en étudiant les éruptions sous-marines et les roches volcaniques.

    source:http://lesmessagersdutemps.com/part8.html

    La Terre n’a pas toujours été bleue. Il y a environ 750 millions d’années, elle aurait été entièrement recouverte de glace. Des pôles à l’équateur, une énorme couche de glace aurait recouverte toute sa surface. C’est du moins ce que pensent de nombreux climatologues. Toute trace de vie aurait été éliminée pendant cette longue période. Il y a 800 millions d’années, les continents actuels se regroupent en un seul bloc, la Rodinia. Puis, ce super continent se fissure sous l’effet d’une intense activité volcanique. Des mers s’ouvrent et de gigantesques quantités de basalte son libérées ce qui piège une quantité de dioxyde de carbone. L’effet de serre perd alors son efficacité et les températures s’effondrent, provoquant la plus grande période glaciaire de tous les temps.

    Des études en paléomagnétisme ont établi que la polarité magnétique de la Terre "s'était inversée plus de 170 fois pendant les derniers 80 millions d'années". Selon un article du géologue S.K Runcorn, Professeur à l'Université de Cambridge, "il ne fait aucun doute que le champ magnétique de la Terre est déterminé directement ou indirectement par la rotation de la Terre". Donc, l'axe lui-même de la Terre aurait changé. Plus simplement, la planète aurait basculé sur elle-même, ce qui aurait entraîné un changement de la localisation des pôles géographiques. Selon des articles parus dans Nature, la dernière inversion géomagnétique a eu lieu il y a 12 400 ans, au onzième millénaire avant notre ère. On sait que cette période est marquée de grandes extinctions dans le monde animal. (Nature 234,27/12/71). Certains scientifiques estiment que la prochaine inversion des pôles magnétiques terrestres aura lieu vers 2030. (article paru dans Nature 12/2/76).

    On sait aujourd'hui que les pôles Nord et Sud du champ sont susceptibles de s’inverser. Les laves solidifiées sont là pour en témoigner puisqu’elles pointent alternativement vers les régions australes ou boréales. Depuis quelques décennies, on a d’ailleurs observé l’extension croissante d’une anomalie du champ magnétique dans l’Atlantique Sud. (article paru dans Sciences&Vie N°229).

     

    source:secret base

     

     

     
     
     
     pour plus de question sur le pôle magnétique sur ce lien le champ magnétique
     
     
    que provoquerait un inversement des pôles?
     
    personne ne sai réellemment

     

     Conclusion:

    peut-'il se passer une inversion des pôle en 2012

    rien n'est vraiment prouvé certains sientifiques pensent qu'il arrivera en 2030

    et edgar cayce a dit qu'il y aurait un inversement des pôles au prochain millénaire mais n'as pas dit en 2012

    ça reste possible mais c'est pas prouvé à cent pour cent

    par contre dans la légende maya ont parle de la terre qui se met en mouvement donc ça pourait coller

     

     

     


    5 commentaires
  • nous sommes dans un nouveau cycle solaire

    http://cosmobranche.free.fr/images/CycleSolaire.jpg

    la puissance du soleil va augmenter comme jamais depuis 400 ans

    elle sera au maximum vers 2012 avant de redescendre

    ARTICLE EN ANGLAIS

    March 6, 2006

    The next sunspot cycle will be 30 to 50 percent stronger than the last one, and begin as much as a year late, according to a breakthrough forecast using a computer model of solar dynamics developed by scientists at the National Center for Atmospheric Research (NCAR) in Boulder, Colo.  The research results, funded by the National Science Foundation (NSF) and NASA, were published on-line on March 3 in the American Geophysical Union journal Geophysical Research Letters.

    Scientists now predict that the next cycle, known as Cycle 24, will produce sunspots across an area slightly larger than 2.5 percent of the visible surface of the Sun. The cycle is projected to reach its peak about 2012, one year later than indicated by alternative forecasting methods that rely on statistics.

    By analyzing recent solar cycles, the scientists also hope to forecast sunspot activity two solar cycles, or 22 years, into the future. The team is planning in the next year to issue a forecast of Cycle 25, which will peak in the early 2020s.

    The researchers expect that predicting the Sun's cycles years in advance will lead to more accurate plans for solar storms, which can slow satellite orbits, disrupt communications, and bring down power systems.

    The team has verified the information by using the relatively new technique of helioseismology, based in part on observations from NASA instruments. This technique tracks sound waves reverberating inside the Sun to reveal details about the interior, much as a doctor might use ultrasound to see inside a patient.

    "Forecasting the solar cycle will help society anticipate solar storms," says Paul Bellaire, program director in NSF's division of atmospheric sciences, which funded the research.  "Important discoveries are being made using helioseismology.  Through this technique, we can image even the far side of the Sun."

    The scientists gained additional confidence in the forecast by showing that the newly developed model could simulate the strength of the past eight solar cycles with more than 98 percent accuracy.

    "The model has demonstrated the necessary skill to be used as a forecasting tool," says NCAR scientist Mausumi Dikpati, the leader of the forecast team at NCAR's High Altitude Observatory.  The team also includes NCAR scientists Peter Gilman and Guiliana de Toma.

    "This is a significant breakthrough with important applications, especially for satellite-dependent societies," says Gilman.

    The Sun goes through approximately 11-year cycles, from peak storm activity to quiet, and back again. Solar scientists have tracked these cycles without being able to predict their relative intensity or timing, says Dikpati.

    Solar storms are linked to twisted magnetic fields that suddenly snap and release tremendous amounts of energy. They tend to occur near dark regions of concentrated magnetic fields, known as sunspots.

    The NCAR computer model, known as the Predictive Flux-transport Dynamo Model, draws on research indicating that the evolution of sunspots is caused by a current of plasma, or electrified gas, that circulates between the Sun's equator and its poles over a period of 17 to 22 years.

    The plasma acts as a conveyor belt, transporting the imprints of sunspots from the previous two solar cycles. As they return toward the equator, they become stretched and twisted by the internal rotation of the Sun, gradually becoming less stable than the surrounding plasma. This eventually causes coiled-up magnetic field lines to rise up, tear through the Sun's surface, and create new sunspots, beginning the cycle again.

    -NSF-

     

    source:http://www.nsf.gov/news/news_summ.jsp?cntn_id=105844&org=olpa&from=news

     

    Le Soleil nous couve quelque chose

     

    source:http://fr.rian.ru/analysis/20080214/99165310.html

    Par Iouri Zaïtsev, expert de l'Institut d'études spatiales, pour RIA Novosti

    Les observatoires solaires spatiaux ont récemment enregistré à la surface du Soleil une nouvelle zone de champ magnétique élevé. On estime que le processus d'accroissement du magnétisme témoigne du commencement d'un nouveau cycle d'activité solaire, le 24e depuis que les hommes le mesurent. Il faut reconnaître que ce phénomène ne promet rien de bon aux Terriens.

    Guerres, révolutions, échecs intellectuels, scientifiques et techniques, assassinats, catastrophes naturelles ou technologiques: tout cela pourrait être lié à l'activité solaire. Comprendre la nature de ces corrélations et prévoir l'intensité de l'activité solaire est un objectif vital de la science contemporaine.

    De petites zones d'activité magnétique éphémère à champ inversé avaient déjà été enregistrées en août 2007. Mais ce n'étaient probablement que les précurseurs sporadiques du nouveau cycle dans un contexte d'activité minimale du cycle précédent.

    Les cycles sont numérotés depuis 250 ans, lorsqu'on a commencé à effectuer des observations quotidiennes du nombre de taches sur le disque visible du Soleil.

    Au début du cycle, les taches solaires sont peu nombreuses. Par la suite, en quelques années, leur nombre atteint une sorte de maximum, avant de retomber lentement jusqu'au minimum. Par conséquent, on appelle la période où il y a le plus de régions actives "le maximum du cycle solaire", et celle où elles sont presque inexistantes "le minimum". La succession des maximums et des minimums se reproduit, en moyenne, tous les onze ans, ce qui correspond donc à un cycle d'activité solaire.

    Ces 80 dernières années, l'évolution des cycles solaires s'est légèrement accélérée et leur durée moyenne est tombée à 10 ans et demi. Le Soleil possède probablement une sorte d'horloge interne qui définit la durée de chaque cycle. Le mécanisme de cette horloge reste, il est vrai, encore peu connu.

    Maximum et minimum de l'activité peuvent coïncider dans des cycles différents. Ainsi, lors de la deuxième moitié du XVIIe siècle, l'activité solaire a été très faible. A cette époque, on a observé une baisse considérable des températures moyennes en Europe: c'est ce qu'on appelle le petit âge glaciaire. Il est probable que ce phénomène ait été lié à la diminution de l'influence du Soleil sur le climat de la Terre.

    Actuellement, l'activité solaire enregistrée est la plus intense depuis un millier d'années. Au siècle dernier, le nombre de taches solaires s'est considérablement accru. Parallèlement, on observe également ces dernières années un réchauffement sensible du climat. On peut expliquer ce processus par la pollution anthropique de l'environnement. Cependant, de l'avis de nombreux savants, le lien entre les changements climatiques globaux et l'activité du Soleil en tant qu'étoile est plus probable.

    Il est à noter que le cycle précédent, le 23e, s'est distingué par une intensité exceptionnellement élevée. Ainsi, l'éruption solaire du 28 octobre 2003 est la plus puissante jamais observée dans toute l'histoire. Elle a même dépassé l'amplitude de mesure des appareils d'observation, c'est pourquoi il a été impossible d'évaluer précisément la quantité, probablement immense, d'énergie dégagée. Heureusement, l'éruption s'est produite à l'extrémité du nimbe solaire. Si une telle explosion avait eu lieu au centre du disque solaire, elle aurait pu entraîner de graves conséquences, qui sont pour l'instant difficiles à évaluer.

    Des événements extraordinaires se produisent ces derniers temps non seulement à la surface du Soleil, mais aussi sur Jupiter. Fait inédit dans l'histoire de l'observation des astres, on a vu apparaître sur cette planète une seconde mystérieuse Tache Rouge, en plus de la première déjà étudiée. La période de rotation autour du Soleil de la plus grande planète de notre système est proche des 11 ans de l'activité solaire, par conséquent, on ne peut exclure l'existence d'un lien entre les processus qui se produisent sur le Soleil et sur Jupiter.

    En ce qui concerne la Terre, le lien empirique entre l'activité du Soleil et les différents processus en cours sur notre planète a été établi depuis longtemps. L'ensemble des phénomènes dus à l'influence des rayonnements corpusculaires et électromagnétiques solaires sur les processus géomagnétiques, atmosphériques, biologiques et autres processus terrestres fait l'objet d'une matière à part que l'on nomme les relations Soleil-Terre. Ses principaux préceptes ont été énoncés au début du XXe siècle dans les ouvrages des éminents savants russes Vladimir Vernadski, Konstantin Tsiolkovski et Alexandre Tchijevski.

    L'accroissement de l'intensité du "vent solaire", flux de plasma de la couronne solaire qui s'accroît considérablement en raison de l'intensification de l'activité du Soleil, entraîne non seulement la formation d'aurores boréales, mais aussi des perturbations dans la magnétosphère de la Terre. Des tempêtes magnétiques provoquent des pannes des lignes électriques et de télécommunications, des systèmes d'exploitation des gazoducs et des pipelines, et peuvent avoir une influence directe sur la santé des gens, non seulement physique, mais aussi psychique.

    Pour l'instant, il est impossible de prédire l'intensité du nouveau cycle solaire, ni quand il atteindra son maximum. Certains chercheurs estiment qu'à ce moment-là, le nombre de taches solaires atteindra 140 et que cela se produira en octobre 2011. D'autres estiment que le nombre de taches ne dépassera pas 90 et que cela se produira vers août 2012. Il ne sera possible de confirmer ou d'infirmer ces prévisions qu'un an après l'enregistrement du minimum de l'activité solaire. Si cette dernière augmente rapidement, son maximum devrait être plus puissant et plus rapide qu'en cas d'évolution lente de l'activité solaire. Autrement dit, si cela se produit en 2011, il s'agira d'une activité de très grande intensité.

    Selon les estimations préalables, le nouveau cycle d'activité solaire dépassera par sa puissance de 30 à 50% le précédent cycle, qui a déjà été marqué par de sérieux cataclysmes. Il convient d'ajouter que, jusque-là, les savants n'ont publié des prévisions sur l'évolution de l'activité solaire que deux fois: en 1989 et 1996. Ces prévisions se sont, pour l'essentiel, confirmées.

    Les opinions exprimées dans cet article sont laissées à la stricte responsabilité de l'auteur.

     


    votre commentaire
  • le champ magnétique

    http://www.futura-sciences.com/uploads/tx_oxcsfutura/img/champ-120307.jpg

    1-Qu’est-ce-que le champ magnétique terrestre?
    La terre agit comme un énorme aimant sphérique et est entouré d’un champ magnétique appelé champ magnétique terrestre ou champ géomagnétique. Le champ magnétique terrestre ressemble au champ d’un aimant dipolaire (aimant cylindrique ou en forme de barreau avec des pôles N et S aux extrémités) situé au centre de la terre et incliné approximativement de 11° par rapport à l’axe de rotation de la terre. Cette représentation est trop simple car le champ observé est beaucoup plus complexe et varie non seulement dans l’espace mais également dans le temps. En chaque point le champ géomagnétique est caractérisé par sa direction et son intensité.

    2- Le champ magnétique terrestre varie-t-il d’un endroit à l’autre?
    Oui, le champ varie d’un endroit à l’autre d’une manière irrégulière ce qui nécessite des mesures en de nombreux endroits pour obtenir une image satisfaisante de sa distribution géographique. Cela est fait en le mesurant dans environ 200 observatoires magnétiques opérationnels sur les continents, complétés par des mesures sur les océans et des mesures par satellite.

    3- Que sont les pôles magnétiques?
    Les pôles magnétiques sont définis par les endroits où une aiguille aimantée librement suspendue s’oriente verticalement, autrement dit où l’inclinaison du champ est 90°. Ces endroits sont difficiles à déterminer parce que les pôles magnétiques ne sont pas fixes mais se déplacent de plusieurs centaines de kilomètres à cause de la variation diurne du champ et d’avantage encore pendant des orages magnétiques. Des observations récentes en 1990 par le Canadian Geological Survey et le U.S. Naval Oceanographic Office les situent à : 78,5 ° N et 103,4 ° W près de l’île Elef Ringes (Canada) 65 ° S et 139 ° E dans la baie Commonwealth (Antarctique) Les pôles basés sur une analyse globale du champ observé en se limitant aux termes dipolaires (modèle dipôle) sont appelés pôles géomagnétiques. Les pôles géomagnétiques qui correspondent au champ géomagnétique de référence international IGRF (IGRF = International Geomagnetic Reference Field) de 1995 sont situés à : 79,3 ° N, 71,5 W 79,3 ° S, 108,5 W

    4- Comment convertir les lectures faites avec une boussole en azimut vrai ou azimut géographique?
    La connaissance de la déclinaison du champ de l’endroit pour la période concernée (contacter le Centre de Physique du Globe de l’IRM ou consulter cartes de la déclinaison ou cartes topographiques) permet de convertir la lecture en azimut vrai. L’azimut vrai est obtenu en ajoutant la déclinaison à la lecture (ou azimut magnétique) en suivant les conventions : déclinaison en degrés W ou négative, déclinaison E ou positive). Quand la déclinaison n’est pas connue pour la période concernée, mais pour une autre période, une correction en se basant sur la variation séculaire est nécessaire (contacter le Centre de Physique du Globe de l’IRM ou consulter cartes de la variation séculaire de la déclinaison ou cartes topographiques). On peut aussi ?décliner? la boussole, c’est à dire faire une visée à la boussole dans une direction d’azimut géographique connu (selon une route rectiligne ou d’un point connu vers un repère figurant sur la carte). On peut ainsi déterminer la correction à apporter aux lectures de la boussole.

    5- Qu’est-ce que l’équateur magnétique?
    L’équateur magnétique est l’ensemble des points où l’inclinaison I est zéro et où la composante verticale V du champ est nulle. Contrairement à l’équateur géographique, l’équateur magnétique est irrégulier et n’est pas fixe. Au nord de l’équateur magnétique l’extrémité nord d’un aimant suspendu librement plonge en dessous du plan horizontal local et I et V sont comptées positives. Au sud de l’équateur magnétique l’extrémité sud de l’aimant plonge en dessous du plan horizontal et I et V sont comptées négatives.

    6- Le champ varie-t-il beaucoup en quelques années?
    Le champ magnétique varie dans le temps. Le spectre des variations est très large et s’étend de fractions de seconde jusqu’à quelques millions d’années. On distingue les variations d’origine interne des variations d’origine externe. La variation diurne, saisonnière et annuelle sont d’origine externe et trouvent leur origine dans l'activité solaire. Le soleil émet des particules et des radiations; elles provoquent des ionisations dans l’ionosphère qui donnent naissance à des courants électriques accompagnés de champs magnétiques. La plus grande cyclicité d’origine externe connue est d’environ 11 ans liée à la cyclicité des tâches solaires. Les variations d’origine interne ont des périodes plus longues allant de quelques années à des millions d’années. On appelle par définition les variations du champ principal d’origine interne la variation séculaire. Pour des raisons pratiques on appelle variation séculaire la variation d’une année à l’autre. Cette variation n’est donc pas complètement d’origine interne mais contient encore des composantes d’origine externe.

    7- Est-ce que le champ géomagnétique s’inversera bientôt?
    Bien que l’on observe une décroissance de l’intensité du champ géomagnétique on ne peut affirmer que le champ s’inversera bientôt. A partir des mesures de l’intensité depuis le milieu du 19e siècle certains chercheurs estiment que le moment magnétique dipolaire du champ s’annulera dans environ 1300 ans. Mais la valeur actuelle du moment dipôle est toujours plus importante qu’elle ne l’a été pour la plupart du temps pendant les dernières 50.000 années et la tendance à la décroissance peut basculer à n’importe quel moment. Même si le champ commence à s’inverser, il faudra quelques milliers d’années pour qu’il s’inverse complètement. Le champ ne s'annule pas entièrement lors d’une inversion mais il est plus faible que normalement, avec probablement des pôles multiples. La navigation à l’aide d’une boussole magnétique serait difficile et les animaux migratoires pourraient rencontrer quelques problèmes. Les inversions sont bien connues et bien datées pour les 5 derniers millions d’années à partir de mesures paléomagnétiques et des datations absolues; la dernière inversion a eu lieu il y a 780.000 années. Il est possible, et même probable, que des inversions de courte durée se soient produites depuis.

    8- Quel est l’origine du champ magnétique terrestre?
    Le champ géomagnétique trouve son siège dans le noyau externe liquide de la terre. L'hypothèse la plus probable, généralement admise actuellement, est que le champ géomagnétique est généré par interaction entre un champ magnétique et le mouvement du liquide dans le noyau externe. Cette hypothèse a été formulée par une théorie que l'on appelle la théorie dynamo. La séismologie nous a appris que le noyau externe de la terre se comporte comme un liquide. Ce liquide est un conducteur électrique et quand il est en mouvement dans un champ magnétique (champ interplanétaire par exemple) des courants électriques prennent naissance accompagnés d'un champ magnétique. A cause de la résistance ohmique ces courants décroissent rapidement et ont donc une durée de vie relativement petite. Il doit donc exister un mécanisme de régénération des courants électriques qui maintient le champ. Un des ces mécanismes est une dynamo auto-excitée.

    9- Comment se fait-il que le champ magnétique soit enregistré par les terres cuites?
    Les terres cuites contiennent des minéraux magnétiques (principalement des oxydes de fer) qui sont porteurs d’une aimantation rémanente. Lors de la cuisson, quand une température suffisante (température de Curie ou de Néel) est atteinte, cette rémanence disparaît. Pendant le refroidissement, sous cette température critique, une nouvelle aimantation rémanente guidée par le champ magnétique ambiant apparaît. Cette aimantation rémanente est donc un enregistrement du champ pendant le refroidissement.

    10- Quelle est la précision de la datation archéomagnétique?
    La précision de la datation archéomagnétique dépend de nombreux facteurs: fidélité de l’enregistrement dans les terres cuites, absence de déplacement de la structure, taux de variation du champ magnétique terrestre, précision des diagrammes de référence qui dépend elle-même de la précision de la datation des terres cuites sur lesquels ils sont basés. Dans les cas favorables on peut atteindre une précision de 25 ans.

    11- Est-ce que le champ magnétique terrestre a beaucoup varié pendant les périodes archéologiques?
    Dans nos régions, au cours des deux derniers millénaires, la déclinaison a varié d’environ 50° (de + 25° W à + 25° E) et l’inclinaison de 20° (de + 55° à + 75°).


    votre commentaire
  •  

    LA THÉORIE DE BERKELEY

    exctinction de masse

    CI DESSOUS RICHARD A.MULLER

    http://cache.daylife.com/imageserve/0fU6cC1ezu5w0/610x.jpg

           Les modélisations par ordinateur des 2 physiciens Richard Muller et Robert Rohde sont très parlantes. Elles nous font écarter de la main la théorie de l'accident cosmique pour une nouvelle théorie où existerait un genre cycle des impacts (astéroïdes et comètes) très régulier. La théorie de Muller et Rohde fait ressortir le concept de périodicité comme facteur causant les extinctions de masse. Comme la science nous montre qu'il n'y a que les forces astronomiques qui sont connus pour opérer dans des périodes de temps précises (notre propre conception du temps est basée sur la durée de la rotation de la Terre et l'orbite de celle-ci autour du Soleil). Il est logique de penser qu'à chaque 62 millions d'années la Terre traverse une zone dense d'astéroïdes ou de comètes et que la probabilité d'impact est alors de 100% puisque depuis le Cambrien il semble y avoir eu un épisode majeur à chaque 62 millions d'années.

     

    Tableau des époques géologiques avec les 5 extinctions.

     

           Reste à expliquer qu'est ce qui explique ce cycle de 62 millions d'années. Muller et Rohde ne semblent pas avoir de réponse à ce sujet et cherchent une corrélation: "Nous avons tenté de corréler cette durée avec la dynamique du Système solaire, la genèse des comètes, la rotation de la galaxie, l'activité tellurique de la Terre, mais rien ne semble correspondre à cette étrange période." Une aussi longue période (62 millions d'années) fait tout de suite penser à un cycle astronomique inconnu (cycle du Soleil?), une dynamique qui roule avec un mouvement d'horloger. Or la seule qu'on connaît à ce jour est le mouvement de rotation de la Terre et celui de la galaxie elle-même. Il est très possible que la Terre traverse à chaque 62 millions d'année une zone du cosmos où les comètes et astéroïdes sont en nombre important. Possible aussi que tout ce chaos origine de la Terre elle-même. La présente de grande quantité d'iridium dans les couches géologiques est associée à la chute de comètes et astéroïdes. Mais cet iridium est aussi présent dans le noyau de la planète et peut ressortir lors d'éruption volcanique... Ceci ferait de la Terre elle-même le bourreau et la victime en même temps. On aurait alors affaire à un cycle volcanique destructeur sur Terre, dont l'étendue de sa manifestation dans le temps (62 millions d'années...) rend l'étude hasardeuse pour nos scientifiques.

    http://www.objetvolant.com/html/GoogleTap_SG_article_553.html

    Les crises

    by Agnès RivièreDernière modification 02/10/2008 14:55

     

    I] Notion de crise:

     

    Une crise biologique correspond à une augmentation d'extinctions (J.J. Sepkoski). 

    Pour définir une crise biologique majeure, on utilise trois critères

    - un grand nombre de taxons est concerné par l'extinction

    - les espèces qui disparaissent occupaient une vaste surface géographique, 

    - la période sur laquelle se font les extinctions doit être très courte.

     

    II] Cinq crises majeures:

     
    •  
      • À la fin de l'Ordovicien (autour de -445 Ma)
      • À la fin du Dévonien (-360 Ma)
      • À la fin du Permien (-248 Ma): "la plus importante"
      • À la fin du Trias (-206 Ma): "la moins connue"
      • À la fin du Crétacé (-65 Ma; l'extinction K-T pour Crétacé-Tertiaire): "la plus connue"
     

    III] Les trois phases d'une crise:

     

    - Phase d'extinction (augmentation de la disparition des espèces)

     

    - Phase de survie (la biodiversité est à son minimum)

     

    - Phase de reconquête ( augmentation de la biodiversité, réadaptation aux niches écologiques laissées vides)

     

    IV] Les réponses selon les taxons:

     

    • taxons exterminés: espèces qui ne suvivent pas à la crise car elles ne parviennent pas à s'adapter, certains s'adaptent tant que les variations écologiques ne sont pas trop fortes puis disparaissent (taxon holdover)
    • taxons profiteurs: ils se développent au milieu de l'extinction lorsque le stress écologique est au maximum, puis ils disparaissent quand réapparaît la concurrence.
    • taxons survivants:

    - taxons pré-adaptés: ils disposent des caractères prédestinés à la survie, ils seront à l'origine de la radiation (apparition d'espèces liées aux niches écologiques libres).

    - taxons généralistes écologiques: ils ont de grandes capacités d'adaptation.

    - taxons "Lazare": ils disparaissent pendant la crise, une relique de la population ayant trouvé un refuge permet leur réapparition après la crise

    V] Les causes possibles:

     
    •  
      • Impacts de corps extraterrestres (Recherches de W. et L. Alvarez)
      • Augmentation des radiations cosmiques affectant la couche d'ozone (des scientifiques de la NASA ont calculé que les radiations gamma suivant l'explosion d'une étoile proche pourrait détruire plus de la moitié de la couche d'ozone, soumettant les espèces à de dangereuses radiations UV).
      • Volcanisme exceptionnellement intense relié à un point chaud (trapps de Sibérie et trapps du Deccan ) (Recherches de V. Courtillot).
      • Glaciation à l'origine d'un abaissement du niveau des mers.
      • Changements paléogéographiques (l'existence d'une Pangée a pour conséquence une mauvaise circulation océanique, d'où un changement climatique et une anoxie/dysoxie de certains bassins).
      • Inversions du champ magnétique (lors d'une inversion du champ magnétique terrestre, la Terre n'est plus protégée du rayonnement cosmique; les particules cosmiques ionisées de haute énergie entraînent une augmentation des mutations).

     

    VI] Existence d'une périodicité:

     

    • Les paléontologues D.M. Raup et J.J. Sepkoski (université de Chicago) ont attiré l'attention sur l'aspect périodique des extinctions (périodicité d'environ 26 Ma). Cette périodicité n'inclue pas uniquement des cinq grandes extinctions, elle inclue plusieurs extinctions de moindre importance mais qui demeurent toujours des extinctions de masse. Pour certains, une telle évidence renforce l'hypothèse d'une cause extra-terrestre.
    •  
      • D'autres chercheurs Richard Muller et Robert Rohde du Berkeley Lab sont aussi arrivés à cette conclusion (périodicité d'environ 62 Ma et une autre moins marquée d'environ 140 Ma).
      •  

     Source: UC Berkeley

     

    Cause extraterrestre possible (pour Muller): Quand notre système solaire passe par le plan galactique (environ tous les 30 Ma), les perturbations gravitationnelles engendrées favoriseraient l'éjection de comètes provenant du nuage de Oort.

    Cause terrestre possible (pour Rohde): Volcanisme exceptionnellement important.

     http://acces.inrp.fr/acces/equipes/imagerie/lunap/crises/accueil_crise/

     

     

     


    votre commentaire
  •  

     

        21 12 2012

     

     

     

    http://i215.photobucket.com/albums/cc64/ByteCollectors2/2012Doomsday2008.jpg

     

     

    ENQUETE SUR LA DATE LE 21 12 2012

    LA FIN ET LE DEBUT D'UNE NOUVELLE ERE

     

     

    La date vient du calendrier maya ce serait la fin de leur calendrier sur internet ont peut voir de tout sur cette date mais que va t'il se passer réellement???

     

     

     déjà là

     

     

    civilization mayas

     

    http://image.hotdog.hu/_data/members2/606/715606/images/apocalyptico.jpg

     

    ce peuple éritier du savoir des atlantes

    possède un calendrier très précis astrologique

    qui fonctionne en cycle nous avons terminé l'ancienne ère le 16 aout 1987

    et le 17 aout 1987 et le début de la transition vers une nouvelle ère qui se terminera le 21 décembre 2012

    ce sera selon eu la fin du cinquiéme soleil

    date à laquelle nous entrerons dans un nouveau cycle

     

    le calendrier maya peut il se tromper??

     

    les prophétie mayas

    De même, les savants mayas étaient capables
    de prédire les éclipses avec une précision étonnante :
    ainsi, l'éclipse du 11 juillet 1991 avait été prédite plus
    de 1200 ans auparavant, au jour près.


    Autre fait remarquable, l'estimation de la durée
    d'une année était faite avec plus d'exactitude que celles
    de la plupart des autres civilisations de cette époque. La
    valeur donnée par les mayas est de 365,242 jours, pour
    365,242198 avec les instruments actuels. Cette valeur
    est à mettre en relation avec celle utilisée par le
    calendrier grégorien : 365,2425 jours

     

    Le calendrier maya est très précis!!!!

     

    Le calendrier maya est vénus

    http://www.futura-sciences.com/uploads/tx_oxcsfutura/images/venus_intro.jpg

     

    Calendrier maya et planète Vénus

    Il est aujourd’hui établi que le point de départ de ce calendrier, le jour « zéro » du Compte long Maya, correspond au 13 août 3 114 avant notre ère.
    C’est à cette date que la planète Vénus était apparue pour la première fois au-dessus de l’horizon terrestre, marquant la naissance du cosmos actuel.

    Ce compte long n’a pas seulement trait au cycle régulier de Vénus autour de la Terre, qui dure en moyenne 584 jours, mais aussi à son cycle complet par rapport à la rotation de l’axe de la Terre, un cycle qui se compte en millions d’années.

    Les Mayas se préoccupaient beaucoup des infimes variations qui créent un décalage entre le plan de rotation de Vénus et l’axe de rotation de la Terre elle-même.

    Toutes les dates de leur calendrier font référence au »Grand cycle de Vénus ».

    Le manuscrit Maya désigné sous le nom de codex Cospi montre différents aspects de Vénus. Ainsi, avec les cycles de Vénus, les Mayas pensaient pouvoir prédire ce qui arriverait à chaque « mort » de Vénus.

    que savons nous sur vénus et 2012

     

    Grâce aux calculs astronomiques assistés par ordinateur, on sait que juste avant le coucher du soleil le 21 décembre 2012, Vénus disparaîtra sous l’horizon occidental tandis qu’à l’est, les Pléiades s’élèveront au-dessus de l’horizon.

    Symboliquement, on assistera à la mort de Vénus et à la naissance des Pléiades.

    Dans la conception Maya, le Grand Cycle temporel actuel, gouverné par Vénus, prendra fin.

    La fin du monde en 2012?

    ben le calendrier maya se termine en 2012 sa veu pas dire la fin du monde déjà si il à commencer en -3000 avant JC on c'est bien que la vie existai depui bien avant

     

    le calendrier représente simplement un cycle de 5000 ans qui se termine en 2012 mais beaucoup de spécialiste du calendrier dont Ian Xel Lungold n'annonce pas de fin du monde

     

     juste un cycle qui se termine et un nouveau qui va débuter

    garnier malet aussi explique très bien ces phénomène de cycle c'est un physicien

     

    alors n'ayez pas peur soyez positif ce n'est pas la fin du monde

     

     

     

     

     

     Y aurait t'il d'autres prédictions qui concordent?

     

    Prophétie qui concorde avec celle de 2012

     

     

    http://a4.vox.com/6a00c2252b986f549d00e398e398cc0004-500pi


     

    Que va t'il se passer en 2012?

     

     

    thérie de l'inversement des pôles

     

    la théorie de l'inverssement des pôle

     

     http://www.tectonic-forces.org/images/fig1.jpg

     y aura t"il un alignement planêtaire en 2012 comme l'affirment certains sites!

    et non aucun alignement planétaire n'est prévu pour cette date

    Alignement planêtaire en 2012

    http://hekat.free.fr/img/img22.jpg

     

    Nous sommes en train de passer à l'ére du verseau

    JE N'AI RIEN TROUVE QUI PERMET DE LE PROUVER MAIS IL EST POSSIBLE QU'ON PASSE A L ERE DU VERSEAU LE 21 12 2012

    somme nous en train de passer à l'ère du verseau

    http://www.horoscope-fr.info/images/signeZodiaque/verseau.jpg

     

    les activités solaires concordent avec 2012

    les activités

    http://farm3.static.flickr.com/2256/2173044476_1bcffca841.jpg

    le cycles solaires concordent aussi avec 2012 selon certains sientifiques nous sommes dans une période d'intense activité solaire qui aura sont point culminant en 2012

     

    Tempête solaire prévu

    tempête solaire

     http://77.87.105.98/0/58/53/92/autres-photos/aurore-bor-ale17.jpg

     

     

    CROP CIRCLE

    le crop circle "jour du destin"

    crop circle jour du destin

    les crop circles du moins une partie ne sont pas faits par les humains

    voir les preuves ici

    crop circle

     

    Théorie de l'évacuation planêtaire

    Théorie de l'évacuation planêtaire

    http://www.cinemovies.fr/images/data/films/Pfilm20561145668046.jpg

     

    rien n'est moins sûr que cette théorie

     

    la résonance de shumann

    La résonance de shuman

     

    Winfried Otto Schumann

    http://www.deutsches-museum.de/typo3temp/pics/cd03fef02f.jpg

     

    la fréquence de la terre augmente du moins ce qu'affirme l'auteur de l'éveil au point zéro

     

    de Gregg Braden, auteur de "L'éveil au point zéro"

     

    NOUS PASSERONS PEUT ETRE DANS LA 5 ème DIMENSION

    Un monde spirituel et matériel

    espérons que nous vivrons dans un monde d'amour et de paix et d'éveil

    http://multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/5/8/0/9782354360085.jpg

     

     Notre ADN est entrain de changer

    notre ADN change

     

    la norvége comme beaucoup de gouvernements se prépare a 2012

    selon cet article

    http://perspective.usherbrooke.ca/voute/bm/drapeaux/nor.gif

     

    attention nexus n'est pas sur à 100 pour cent de l'autenticité de l'article

    cette article vient du magasine nexus 55

     

    PLANETE X - LA NORVEGE SE PREPARE A L' APOCALYPSE

     

    autre preuve l'arche de noé végétal financé par mosanto bille gate et les rockfeller

    étrange surtout que c'est les pires des pires qui veulent sauver la biodiversité

    n'ont il pas une autre idée en tête comme sauver leur peau

     

    arche de noé

    http://www.alterinfo.net/photo/801809-981337.jpg

     

    la théorie de la planète nibiru

     

    http://www.bibleetnombres.online.fr/images6/nibiru.jpg

     selon certaines personnes la planête nibiru passerait proche de la terre en 2012

    et provoquerait des immenses catastrophes

    seulement ce qu'il ne disent pas c'est qu'elle passe tous les 3600 ans proche de la terre vu qu'elle aussi tourne autour du soleil

    et les catastrophes ne se sont pas révélées si destructrices il y a 3600 ans les hommes ont survécu

    donc je pense pas que la planête nibiru soit vraiment dangereuse même ça peut provoquer des catastrophes minimes à cause de l'attraction

    sinon rien n'est prouvé que la planète sera proche de la terre en 2012

    même certains spécialistes disent dans "100 ans peutêtre"

    voir les sumérien pour plus de détaisl.


    Vidéo en rapport avec 2012

    trouvée sur daylimotion

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    le film qui va sortir au cinéma le 15 juillet 2009

    Roland Emmerich

     

     

     

    MON point de vue personnel

     

    aprés de nombreuse recherche, pour ma part je suis sur a 99 Pour cent, que

    2012 n'est pas la fin du monde, mais la fin d'un cycle naturelle de 25000 ans environ

    il va se passer 2 chose un changement de dimenssion, nous passon en 5Ième dimenssion renseigner vous sur le new age,

    donc une parti de L'humanité va passer en 5Ième dimenssion certain médium annonce environ 30 pourcent de la population, les personnes qui son dans l'amour,

    car seul les personne dans l'amour peuve allez dans ce plan plus élevé

    pour ceux qui ne passe pas en 5D il von vivre un inverssement des pôle magnétique

    ce qui va créer d'importante catastrophe et il vivrons une période trés difficile

    si il y a des surivants

    voila pour plus d'info ou pour débatre allez sur mon forum

    http://conscience-sagesse.forumactif.net/

     

     

    kévin Grossi

    la plus belle des vérités c'est celle qui vient du coeur

     

     

     

     

     

     

     

     


    11 commentaires