• cherokee

    le peuple cherokee

    L'image “http://www.theage.com.au/ffximage/2002/09/10/20608,0.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.

    Peuple Amérindien , appartenant à la famille linguistique des Iroquois et à la zone culturelle du Sud-Ouest. Les Cherokees jouèrent un rôle important dans la colonisation de l'Amérique et l'histoire des États-Unis ; ils demeurent aujourd'hui l'un des plus grands groupes indigènes des États-Unis.

    L'histoire :

    http://www.ilhawaii.net/~stony/datadown/art/stortell.gif
    Des études archéologiques et linguistiques indiquent que les Cherokees émigrèrent pendant la préhistoire du Texas actuel et du nord du Mexique vers la région des Grands Lacs. Des guerres avec les Iroquois de la région de New York et les Delaware les entraînèrent vers les Appalaches, dans les États actuels de la Caroline du Nord et de la Caroline du Sud et du Tennessee. Ce fut là que l'explorateur
    EspagnolHernando de Soto les découvrit en 1540. En 1715, une épidémie de variole réduisit la population à environ onze mille individus.

    http://www.legendsofamerica.com/photos-oldwest/IndianWar.jpg
    Pendant la guerre qui opposa les Anglais  et les
    Français pour la colonisation de l'Amérique du Nord, les Cherokees prirent en général le parti des Anglais et soutinrent la Grande-Bretagne pendant la guerre de l'Indépendance Américaine. En 1785, ils négocièrent un traité de paix avec les États-Unis, mais la résistance Cherokee persista encore pendant une dizaine d'années. En 1791, un nouveau traité vint confirmer le précédent ; les Cherokees cédèrent une partie de leur territoire aux États-Unis qui reconnurent des droits permanents au peuple Cherokee sur le territoire restant. Entre 1790 et 1817, environ trois mille Cherokees émigrèrent à l'ouest du Mississippi, ce qui leur valut l'appellation de « Bande de l'Ouest ».
    En 1820, les Cherokees instaurèrent un système gouvernemental à l'image de celui des États-Unis, avec un chef principal élu, un sénat et une chambre de représentants. La création de ce système valut aux Cherokees de faire partie des cinq tribus civilisées. En 1827, ils rédigèrent une constitution et se proclamèrent nation Cherokee.
    Entre-temps, d'importants gisements d'or furent découverts sur les terres des Cherokees, qui avaient déjà été réduites à environ 2 830 000 ha dans le nord-ouest de la Géorgie, l'est du Tennessee et le sud-ouest de la Caroline du Nord.
    En 1819, la Géorgie fit appel au gouvernement Américain afin d'évacuer les Cherokees de son territoire. L'appel n'aboutit pas et des tentatives furent entreprises pour acheter le territoire. En guise de représailles, la Nation Cherokee vota une loi interdisant ces ventes sous peine de mort. En 1828, la législature de l'État de Géorgie proscrivit le gouvernement des Cherokees et confisca leurs terres. Les Cherokees firent, en vain, appel à Andrew Jackson pour réclamer une protection fédérale. En 1832, la Cour suprême des États-Unis déclara l'inconstitutionnalité de la législation géorgienne ; les autorités fédérales, suivant la politique de Jackson sur le déplacement des Indiens, ignorèrent cette décision.
    Environ cinq cents meneurs Cherokees acceptèrent
    en 1835 de céder leur territoire en échange de 5 700 000 dollars et d'une terre sur le territoire indien (dans l'actuel Oklahoma). Toutefois, ce geste fut réprouvé par plus des neuf dixièmes de l'ensemble du peuple Cherokee, et plusieurs de ces meneurs furent assassinés par la suite. En 1838, des troupes fédérales commencèrent à évacuer les Cherokees par la force. Plusieurs centaines d'entre eux se réfugièrent dans les montagnes de Caroline du Nord, achetèrent de la terre et s'installèrent dans cet État ; ce sont les ancêtres de l'actuelle Bande de l'Est.

    L'image “http://www.understandingrace.org/images/482x270/society/indian_wars_westward_exp.jpg” ne peut être affichée car elle contient des erreurs.
    Pendant ce temps, la plupart des Cherokees, dont la Bande de l'Ouest, fut déplacée vers l'ouest dans une marche forcée de plus de 480 km, connue sous le nom de la « Piste des larmes ». Cette marche vers l'ouest regroupa dix-huit mille à vingt mille personnes, dont quatre mille environ périrent de faim, de maladie et de fatigue. Une fois dans le territoire indien, les Cherokees reformèrent leur gouvernement avec à sa tête,
    John Ross.
    Pendant la guerre civile Américaine, après un important conflit interne, les Cherokees se rangèrent du côté des Confédérés ; un traité d'après guerre avec les États-Unis accorda la liberté aux esclaves noirs des membres Cherokees. À l'époque du General Allotment Act (loi sur le morcellement des réserves) de
    1887 auquel s'opposèrent en vain les Cherokees, des parcelles de terre ayant toujours appartenu aux Cherokees furent attribuées de force aux Indiens de manière individuelle. Le gouvernement de la Nation Cherokee fut dissout et son peuple obtint la citoyenneté Américaine lorsque l'Oklahoma devint un État fédéral en 1907. Le reste du territoire fut morcelé par le gouvernement fédéral et, en 1891, l'extension territoriale à l'ouest de la tribu, la « Bande Cherokee » fut vendue aux États-Unis. En 1893 elle fut ouverte principalement aux colons Européens, lors d'une célèbre course à la terre.

    La vie contemporaine :

    http://www.ncarts.org/images_artists/47676_47269/fha_wolfe_-_cropped.jpg
    En Oklahoma, la culture traditionnelle des Cherokees s'est considérablement affaiblie. La Bande de l'Est a davantage préservé son mode de vie et notamment l'artisanat, tandis que d'autres tribus vivent dans la réserve Qualla de Caroline du Nord. La vannerie Cherokee actuellement produite en Caroline du Nord est de qualité égale, voire même supérieure, à celle d'autrefois. En Oklahoma, les Cherokees vivent à l'intérieur ou à l'extérieur des réserves, éparpillés dans des centres urbains ou des zones rurales isolées.
    Ils travaillent dans plusieurs secteurs d'activité, pêche, industrie ou monde des affaires. En Caroline du Nord, l'agriculture, la sylviculture, l'industrie et le tourisme (environ 5 millions de touristes par an) constituent d'importantes sources de revenus. Dix mille personnes parlent actuellement le Cherokee
    .


    La culture :

    http://www.rootsweb.ancestry.com/~itcherok/images/chseal.gif

     


    L'économie Cherokee, comme celle des autres tribus du Sud-Est, reposait principalement sur l'agriculture, essentiellement le maïs, les haricots et la courge. Ils chassaient le daim, l'ours et l'élan. Le Busk, ou cérémonie du maïs vert, était une période d'actions de grâces, de renouveau spirituel autour de grands feux sacrés. Les Cherokees étaient divisés en sept clans matrilinéaires qui furent scindés en demi-groupes de guerre et de paix. Ils vivaient dans de nombreux villages permanents, certains appartenant au demi-groupe guerrier, d'autres au demi-groupe pacifique.
    Au début du XIXème siècle, les Cherokees firent preuve d'une adaptation étonnante aux institutions occidentales, à la fois dans leur organisation gouvernementale et leur adoption des méthodes occidentales d'élevage et d'agriculture, dont le système de plantation. Des écoles publiques furent créées et, dans les années 1820, Sequoya, un membre de la tribu Cherokee, inventa un alphabet composé de quatre-vingt-cinq caractères pour transcrire la langue cherokee. L'alphabétisation se développa rapidement et, en 1828, le premier quotidien Amérindien, le Cherokee Phoenix, fit son apparition.

    La spiritualité et prophétie cherokee

    aigle bleu

    un grand sage cherokee

     


    plus de détail sur ce lien

    aigle bleu


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :